Editions précédentes du forum

wwc_carte_des_forums_2019

Le Forum mondial de l'eau est le principal événement international concernant les questions de l'eau, organisé tous les trois ans depuis 1997 par le Conseil mondial de l'eau, en partenariat avec le pays d'accueil. Il s'inscrit dans le processus de collaboration mondiale sur les problématiques liées à l'eau, en offrant aux politiques et aux décideurs concernés le seul espace international de débat et de contributions d'experts.

  • Le Premier Forum mondial de l'eau a eu lieu à Marrakech, au Maroc en mars 1997
  • Le DeuxièmeForum mondial de l'eau a eu lieu à La Haye, aux Pays-Bas en mars 2000. Il réunit 5 700 participants dont 114 ministres et représentants de 130 pays et 500 journalistes.
  • Le Troisième Forum mondial de l'eau a eu lieu dans trois villes japonaises : Kyōto, Ōsaka et Shiga, du 16 au 23 mars 2003.
  • Le Quatrième Forum mondial de l'eau a eu lieu à Mexico, au Mexique, du 14 au 22 mars 2006. Il a réuni 12 000 participants, dont plus de 120 ministres chargés de l’hydraulique, autour du sujet "Des actions locales pour relever un défi global".
  • Le Cinquième Forum mondial de l'eau a eu lieu à Istanbul, en Turquie, du 16 au 22 mars 2009. Il a pour sujet "Bridging divides for Water", c'est-à-dire "établir des ponts entre les divisions pour l'eau".
  • Le Sixième Forum mondial de l'eau a eu lieu à Marseille1, en France, du 12 au 17 mars 20122,3. Le thème de cette édition est "le temps des solutions"4,5.
  • Le Septième Forum mondial de l'eau a eu lieu à Daegu en Corée du Sud, du 12 au 17 avril 2015. Le thème est "l'Eau pour notre futur".
  • Le Huitième Forum mondial de l'eau a eu lieu à Brasilia, au Brésil, du 18 au 23 mars 2018. Le thème est le "partage".
  • Le Neuvième Forum mondial de l'eau aura  lieu à Dakar (Sénégal) du 22 au 27 mars 2021.

Quels sont les engagements / décisions / principales conclusions des forums précédents ?

MARRAKECH 1997

Le 1er Forum mondial de l'eau, organisé à Marrakech, au Maroc, en 1997, a permis de mettre en évidence l'ampleur de la crise mondiale de l'eau. La déclaration de Marrakech a donné au CME le mandat de développer une "Vision mondiale de l'eau" (Vision à long terme pour l'eau, la vie et l'environnement au 21e siècle), en tant que première étape vers la résolution de cette crise. Après un travail approfondi, la "Vision" a été publiée en 2000 et présentée au 2e Forum mondial de l'eau.

LA HAYE 2000

En 2000, le 2e Forum mondial de l'eau à La Haye, aux Pays-Bas, a suscité un important débat sur la "Vision de l'eau pour l'avenir" et le cadre d'action qui lui est associé. Il a proposé la création d'une équipe de surveillance chargée d'étudier les efforts déployés par la communauté mondiale de l'eau pour traduire la Vision en actions et de faire rapport au 3e Forum sur les progrès en cours. En conséquence, le rapport "Actions mondiales pour l'eau", un inventaire et une analyse de 3000 actions sur le terrain, a été publié en 2003. Il a démontré les efforts considérables déployés par les populations du monde entier pour résoudre de nombreux problèmes critiques liés à l'eau. Pour la première fois, une réunion ministérielle a été organisée, qui a permis d'identifier les problèmes les plus importants à traiter.

KYOTO 2003

En mars 2003, le 3e Forum mondial de l'eau, qui s'est tenu à Kyoto, Shiga et Osaka, au Japon, a clairement affiché sa détermination à impliquer tous les acteurs, par exemple par la création d'un "Forum virtuel de l'eau" et le rassemblement de milliers de témoignages par l'intermédiaire des "Voix de l'eau". Dans le prolongement du 2e Forum, le Conseil a présenté son rapport "Actions mondiales pour l'eau". En réunissant plus de 24 000 participants, le 3e Forum mondial de l'eau a été le plus grand événement lié à l'eau jamais organisé. Cent trente ministres ont participé à la conférence ministérielle. Un portefeuille ad hoc d'actions dans le domaine de l'eau, comprenant plusieurs centaines d'engagements locaux ou régionaux, a été constitué et publié ultérieurement sur un site web dédié. Chaque organisateur de session du Forum a élaboré une liste d'actions concrètes à mettre en œuvre dans un avenir proche.

MEXICO 2006

Lors du 4e Forum mondial de l'eau, qui s'est tenu à Mexico en 2006, près de 20 000 personnes du monde entier ont participé à 206 sessions de travail, au cours desquelles un total de 1600 actions locales ont été présentées. Parmi les participants figuraient des représentants officiels et des délégués de 140 pays, dont 120 maires et 150 législateurs, et 78 ministres. Près de 1400 journalistes étaient présents. Parmi les résultats notables, on peut citer:

  • La création du Forum de l'eau Asie-Pacifique ;
  • Le lancement du Réseau d'intégrité de l'eau ;
  • La publication de :
  • Le droit à l'eau - du concept à la mise en œuvre ;
  • Groupe de travail sur le financement de l'eau pour tous - Rapport 1. Améliorer l'accès au financement pour les gouvernements locaux - Financer l'eau pour l'agriculture ;
  • L'évaluation du coût de la cible 10 des OMD sur l'approvisionnement en eau et l'assainissement : Analyse comparative, obstacles et recommandations ;
  • Aide publique au développement pour l'eau de 1990 à 2004 - Chiffres et tendances.  
ISTANBUL 2009

Plus de 30 000 participants de 182 pays ont pris part au 5e Forum mondial de l'eau, du 16 au 22 mars 2009 à Istanbul, en Turquie. Plus de 400 organisations ont préparé ensemble plus de 100 sessions organisées selon 6 thèmes, 7 rapports régionaux et 5 panels de haut niveau. Pour la première fois dans l'histoire du Forum mondial de l'eau, une réunion des chefs d'État a été organisée. En outre, la déclaration ministérielle et le Guide de l'eau ont été élaborés grâce à une série de quatre réunions préparatoires de fonctionnaires, auxquelles ont participé les coordinateurs thématiques et régionaux et les représentants des grands groupes. D'autres échanges avec les représentants des parties prenantes ont été organisés dans le cadre de tables rondes ministérielles à l'occasion du 5e Forum mondial de l'eau. Les autorités locales et régionales présentes ont produit le Consensus d'Istanbul sur l'eau (IWC), un nouveau pacte pour les autorités locales et régionales désireuses de s'engager à adapter leurs infrastructures et services d'eau aux nouveaux défis auxquels elles sont confrontées. C'est également la première fois que plus de 250 parlementaires du monde entier ont commencé à s'attaquer ensemble aux problèmes de l'eau.

MARSEILLE 2012

Pendant une semaine à Marseille, en France, du 12 au 17 mars 2012, le 6e Forum mondial de l'eau a réuni des acteurs du monde entier pour le Temps des solutions. Des participants représentant plus de 173 pays ont assisté à cet événement international triennal, pour lequel près de 35 000 inscriptions ont été enregistrées, dont 15 chefs d'État ou de gouvernement et 112 ministres, vice-ministres et secrétaires d'État. Plus de 250 sessions ont eu lieu en présence de certains des décideurs les plus influents du monde dans le domaine de l'eau. Le 6e Forum mondial de l'eau a également proposé le Village des solutions et la Plate-forme des solutions, rassemblant les solutions existantes aux défis de l'eau et de l'assainissement, qui peuvent être transposées à plus grande échelle et reproduites ailleurs. Un nouveau processus a été lancé pour mettre en exergue les actions de terrain et de citoyenneté. Enfin, un excédent de recettes inattendu a été engagé pour soutenir un nombre limité de projets sur le terrain à la suite du 6e Forum mondial de l'eau.

DAEGU-GYEONGBUK 2015

Le 7e Forum mondial de l'eau à Daegu & Gyeongbuk, Corée du Sud,  a eu lieu à un tournant, à l'aube d'une nouvelle série d'objectifs mondiaux pour le développement durable. Il a marqué l'émergence d'un nouveau paradigme en catalysant un changement positif pour un monde où l'eau est sûre. Il a établi un nouveau record de participation au processus ministériel. Il a facilité la conclusion d'un certain nombre d'accords politiques qui ont marqué une avancée dans la coopération internationale sur l'eau, comme celui signé entre le Japon, la Corée et la Chine. En outre, un consortium de 19 organisations internationales liées à l'eau est devenu le champion de l'engagement de mise en œuvre de Daegu & Gyeongbuk (DGCI), qui a cherché à réunir les principaux objectifs d'action dans chacun des 16 domaines thématiques du Forum dans l'intention de soutenir et de suivre les progrès dans ces domaines au cours des trois années suivantes. Ces mécanismes ont servi à guider l'action collective et à suivre les progrès dans l'espace public. Lors du 8e Forum, 61 % des principaux domaines thématiques ont été réalisés et 36 % d'entre eux l'ont été à plus de la moitié.

BRASILIA 2018

Le 8ème Forum à Brasilia du 18 au 23 mars 2018
Tenu dans la ville de Brasilia, au Brésil, du 18 au 23 mars 2018, le 8e Forum mondial de l'eau a marqué la plus grande édition de l'histoire de l'événement, organisé pour la première fois dans l'hémisphère sud. Le Village des citoyens a notamment été visité par plus de 100 000 personnes, dont plus de 57 000 jeunes et enfants. Par ailleurs, pour la première fois, 83 juges et procureurs ont participé à des discussions sur l'eau et le processus judiciaire, notamment des débats sur les droits des rivières en tant que personnes morales ou sur les crises liées au changement climatique. Un processus et une déclaration de durabilité ont été créés pour le 8e Forum mondial de l'eau, en plus d'une journée de travail dédiée.